Rats Abrocomidaechinchilla

Par Phil Myers

Cette famille comprend 3 espèces placées dans un seul genre. Les rats chinchilla se trouvent dans les Andes d'Amérique du Sud, du sud du Pérou au nord du Chili. Ils se produisent dans les zones rocheuses et les fourrés à environ 5000 m d'altitude.


gecko à pattes web namib

Les rats chinchilla sont de taille moyenne (longueur tête-corps 150-250 mm) et ont un corps semblable à celui d'un rat avec un long nez pointu, de grandes oreilles arrondies et de grands yeux. Leurs jambes ne sont pas remarquables. Les pattes antérieures ont 4 chiffres et les pattes postérieures 5. Des poils raides se projettent au-delà des ongles des doigts postérieurs moyens et servent probablement de peigne; des poils similaires se retrouvent dans les familles Chinchillidae , Ctenomyidae , et Octodontidae . Les clous sont faiblement construits. La queue est plus courte que la tête et le corps, cylindrique et bien poilue.

Le nom commun de ces rats est probablement dû à leur fourrure longue, dense et douce, qui est parfois vendue sur les marchés de la fourrure, bien que ce ne soit pas aussi souhaitable que celui des vrais chinchillas (Chinchillidae).

Les crânes des rats chinchilla ont des rostres longs et étroits, une casse-tête arrondie, des bulles élargies et des arcs zygomatiques délicats. Les foramins incisifs sont particulièrement longs et étroits. Le canal lacrymal s'ouvre sur la tribune. Les rats chinchilla sont hystricomorphe et hystricognathique , mais l'hystricognathie n'est pas bien développée dans ce groupe (le processus angulaire du dentaire se pose près de l'alvéole du incisive ). Il n'y a pas de canal ou de rainure séparé pour le passage des nerfs et des vaisseaux sanguins à travers le canal infraorbital. Les processus paroccipitaux sont courts et pressés contre les bulles. La formule dentaire est 1/1, 0/0, 1/1, 3/3 = 30 et le molaires , qui sont sans racine , ont des couronnes hautes et plates.

Ces rongeurs peuvent être coloniaux. Ils sont probablement herbivores, mais leur alimentation, comme la plupart des autres aspects de leur biologie, est mal connue.

Références et littérature citées


Feldhamer, G. A., L. C. Drickamer, S. H. Vessey et J. F. Merritt. 1999. Mammalogie. Adaptation, diversité et écologie. WCB McGraw-Hill, Boston. xii + 563pp.

Lawlor, Timothy. 1979. Manuel aux ordres et aux familles de mammifères vivants. Mad River Press, Eureka, Californie.

Macdonald, David. 1984. L'encyclopédie des mammifères. Facts on File Publications, New York.

Nowak, Ronald M. et John L. Paradiso. 1983. Les mammifères de Walker du monde. The Johns Hopkins University Press, Baltimore et Londres, pp 803-810.

Vaughan, T. A. 1986. Mammalogie. Troisième édition. Éditions du Collège Saunders, Fort Worth. vii + 576 p.

Vaughan, T. A., J. M. Ryan, N. J. Czaplewski. 2000. Mammalogie. Quatrième édition. Saunders College Publishing, Philadelphie. vii + 565pp.

Wilson, Don E. et DeeAnn M. Reeder (éd.). 1993. Espèces de mammifères du monde: une référence taxonomique et géographique, 2e éd. Smithsonian Institution Press, Washington et Londres.

Woods, C. A. 1984. Rongeurs Hystricognath. Pp. 389-446 dans Anderson, Sydney et J. Know Jones, Jr. (éd.). Ordres et familles de mammifères du monde. John Wiley and Sons, New York.

Contributeurs

Phil Myers (auteur), Musée de zoologie, Université du Michigan-Ann Arbor.

Animaux Populaires

En savoir plus sur Cyprinus carpio sur les agents animaux

En savoir plus sur Macaca fascicularis (macaque à longue queue) sur les agents animaux

En savoir plus sur Amazona farinosa (perroquet farineux) sur les agents animaux

En savoir plus sur Cavia porcellus (cochon d'Inde) sur les agents animaux

En savoir plus sur Gazella dorcas (gazelle dorcas) sur les agents animaux

En savoir plus sur Bos frontalis (gaur) sur les agents animaux