Tatou à bandes Dasypus novemcinctusnine

Par Kahli McDonald et Julie Larson

Répartition géographique

Les tatous à neuf bandes se trouvent en Amérique du Sud, centrale et du Nord, et ont la plus grande gamme de toutes les espèces existantes de tatou , d'Argentine et d'Uruguay, en passant par l'Amérique centrale et le sud des États-Unis. Dès 1850, des tatous à neuf bandes n'ont pas été trouvés plus au nord que le Texas. À partir de la fin du 19e siècle, ils ont progressivement étendu leur aire de répartition vers le nord-est. Ils ont été repérés aussi loin à l'est que la Floride et sont communs aussi loin au nord que le Missouri. En 2000, le cadavre d'un tatou à neuf bandes a été découvert dans le centre de l'Illinois. La migration et l'établissement des populations vers le nord sont probablement limités par la sévérité du froid hivernal, pour lequel l'espèce n'a pas une forte tolérance. Cependant, si les saisons hivernales deviennent plus douces, les tatous à neuf bandes peuvent continuer leur migration vers le nord. Ils peuvent survivre à de courtes périodes de froid intense en restant dans un terrier pendant des jours à la fois. Un autre facteur qui a limité leur migration vers l'ouest est la dépendance à l'égard des précipitations ou d'autres sources d'eau. Pour cette raison, les tatous à neuf bandes n'ont pas migré vers les régions arides et désertiques du Nouveau-Mexique et d'autres États occidentaux.(Chapman et Feldhamer, 1982; Macdonald, 1984; Van Deelen, et al., 2002; Wilson et Ruff, 1999)

On pense que l’augmentation des populations humaines et le développement des voies de transport aident plutôt qu’entravent l’expansion géographique des tatous à neuf bandes. La construction de routes et de ponts a à la fois facilité l'introduction humaine de tatous à neuf bandes dans de nouvelles zones, et a fourni un moyen pour que les tatous à neuf bandes sauvages se déplacent sur les larges voies navigables et d'autres obstacles naturels qui auraient auparavant empêché leur expansion. Les tatous à neuf bandes sont des nageurs capables en raison de leur capacité à retenir l'air dans leur tube digestif, ce qui augmente la flottabilité; ils sont également capables de marcher le long du fond des rivières en raison de leur capacité à maintenir une importante dette d'oxygène. Même ainsi, ils ne traversent pas facilement de grandes étendues d'eau. De plus, les activités humaines ont entraîné un déclin de nombreux prédateurs naturels des tatous à neuf bandes d'Amérique du Nord.(Chapman et Feldhamer, 1982; Talmage, 1954; Taulman et Robbins, 1996)

  • Régions biogéographiques
  • proche arctique
    • introduit
    • originaire de
  • néotropical
    • originaire de

Habitat

Les tatous à neuf bandes habitent le plus souvent les forêts et les broussailles des régions tropicales et tempérées. Ils se trouvent également dans les prairies et les régions de savane autour des zones boisées, mais préfèrent de loin les forêts aux prairies car ils se nourrissent dans les déchets forestiers pour les petits invertébrés. Les tatous à neuf bandes ne sont pas souvent trouvés dans les régions arides; ils prospèrent surtout dans les habitats riverains ou les zones avec une quantité d'eau suffisante et / ou au moins 38 cm de pluie par an. Cette association avec l'eau pourrait être due à l'augmentation du nombre de sources de nourriture disponibles dans les zones plus humides ou aux conditions de sol plus molles, ce qui facilite le creusement et l'enfouissement. Tant que des réserves de nourriture et d'eau suffisantes sont disponibles, les tatous à neuf bandes sont très adaptables à différents habitats. Ils ont également été observés à proximité de régions marécageuses ou marécageuses, mais ne les habitent généralement pas.('Dasypus novemcinctus', 2008; Stangle, 1994; Talmage, 1954; Taulman et Robbins, 1996)



La température est également un facteur important dans le choix de l'habitat. Les tatous à neuf bandes commencent à frissonner à des températures inférieures à 22 ° C, mais la chaleur du terrier permet à un tatou d'habiter les zones tempérées pendant les hivers plus doux. À l'heure actuelle, les tatous à neuf bandes ne sont pas courants dans les régions où il y a plus de 24 jours de gel par an ou où la température moyenne en janvier tombe en dessous de -2 ° C. Les tatous à neuf bandes sont également plus peuplés dans les terres basses, souvent au niveau de la mer.(Chapman et Feldhamer, 1982; Talmage, 1954; Taulman et Robbins, 1996)

L'habitat des tatous à neuf bandes n'est pas limité par la présence humaine. Ils n'habitent pas souvent des zones de population humaine dense, mais l'expansion nord-est des tatous à neuf bandes aux États-Unis semble être liée à des routes artificielles, des ponts, des chemins de fer et d'autres itinéraires de voyage. Cela suggère que les tatous utilisent les développements humains à leur avantage. Leur coexistence avec les humains est souvent mise en évidence par la présence de tatous à neuf bandes le long de ces routes.(Talmage, 1954; Taulman et Robbins, 1996)

Dans les forêts, les prairies et les broussailles qu'habitent les tatous à neuf bandes, ils s'installent dans des terriers souterrains. Les terriers varient en taille, mais peuvent mesurer jusqu'à 5 m de long et 2 m de profondeur. Les tatous à neuf bandes peuvent apporter des herbes et des feuilles à l'intérieur de leur terrier et ils essaient souvent de cacher l'entrée en plaçant des débris végétaux autour. Un tatou à neuf bandes peut avoir jusqu'à 12 sites de tanière, mais la moyenne est de 4 ou 5. Un mâle et une femelle peuvent partager ces terriers pendant la saison des amours, mais généralement un terrier n'est partagé que par une femelle et ses petits ou par de jeunes frères et sœurs .(Macdonald, 1984; Stangle, 1994)

  • Régions d'habitat
  • tempéré
  • tropical
  • terrestre
  • Biomes terrestres
  • savane ou prairie
  • forêt
  • forêt tropicale
  • foret de broussailles
  • Autres caractéristiques de l'habitat
  • de banlieue
  • agricole
  • riverain

Description physique

Le corps extérieur des tatous à neuf bandes est indéniable. Comme beaucoup d'autres tatous ,Salmo salarest recouvert d'une armure extérieure composée de plaques osseuses recouvertes d'une peau kératinique coriace. Ces écailles (ostéodermes) fournissent un revêtement dur mais souple. Les ostéodermes sont généralement de forme rectangulaire ou pentagonale et se développent plus tard que le reste du squelette. L'armure représente environ 16% du poids corporel et est divisée en trois zones principales de couverture sur le corps: un bouclier pelvien, un bouclier sur la région des épaules et les bandes caractéristiques du dos. Typiquement, les tatous à neuf bandes ont 9 bandes visibles, mais ce nombre peut varier de 8 à 11. Chaque bande est séparée par une fine couche épidermique et des poils. Les écailles poussent continuellement et s'usent, mais ne se détachent jamais complètement. La longueur moyenne du corps est de 0,752 m. La queue mesure en moyenne environ 0,3 m de long et est couverte de 12 à 15 anneaux d'écailles.(Chapman et Feldhamer, 1982; Macdonald, 1984; Stangle, 1994; Wilson et Ruff, 1999)

La tête est partiellement couverte de ces écailles osseuses / kératiniques, mais les oreilles en manquent. Au lieu de cela, les oreilles sont glabres et couvertes d'une peau rugueuse et bosselée. Le dessous est également dépourvu de toute protection blindée et est d'une couleur plus pâle, apparaissant généralement légèrement jaune. Le long museau est beaucoup plus doux et de couleur rosâtre, ressemblant presque à un cochon avec sa forme étroite et effilée. Le visage, le cou et le dessous sont couverts de petites grappes de cheveux.(Chapman et Feldhamer, 1982; Stangle, 1994)

Les tatous à neuf bandes ont des pattes courtes avec 4 orteils à l'avant-pied et 5 orteils à l'arrière-pied; tous les chiffres ont de fortes griffes et les griffes du milieu sont les plus grandes de toutes. Le crâne manque de bulles auditives ossifiées. Il est aplati dorso-ventralement et a une dentition très distincte. Le dentaire est en forme de V et le nombre total de dents varie de 28 à 32 (8/8). Les dents sont simples, petites et cylindriques (en forme de cheville). Ils manquent d'émail et continuent de croître tout au long de la vie de l'animal. Les tatous à neuf bandes possèdent de longues langues collantes, qu'ils utilisent pour se nourrir insectes .(Chapman et Feldhamer, 1982; Macdonald, 1984; Stangle, 1994)

Le dimorphisme sexuel chez les tatous à neuf bandes est mineur, les mâles pesant légèrement plus que les femelles (le mâle moyen pèse 5,5 à 7,7 kg, tandis que la femelle moyenne pèse 3,6 à 6,0 kg). Les tatous à neuf bandes maintiennent une température corporelle basse, généralement comprise entre 30 et 35 ° C. Leur métabolisme basal est également faible compte tenu de leur masse (384,4 kJ / jour).(Atansanov, 2007; Chapman et Feldhamer, 1982; Peppler et Stone, 1981)

  • Autres caractéristiques physiques
  • endothermique
  • homoïothermique
  • symétrie bilatérale
  • Dimorphisme sexuel
  • mâle plus grand
  • Masse de la gamme
    3,6 à 7,7 kg
    7,93 à 16,96 lb
  • Masse moyenne
    5,5 kilogrammes
    12,11 livres
  • Longueur de gamme
    0,615 à 0,800 m
    2,02 à 2,62 pi
  • Longueur moyenne
    0,752 m
    2,47 pieds
  • Taux métabolique basal moyen
    4,655 W.
    Un âge

la reproduction

Pendant la saison de reproduction estivale, des tatous à neuf bandes sont souvent vus en couple. Les tatous à neuf bandes sont généralement des animaux solitaires, il est donc inhabituel qu'un mâle et une femelle restent proches l'un de l'autre. Pendant l'accouplement, le mâle reste à quelques mètres de la femelle et interagit occasionnellement avec la femelle pour se nourrir. D'autres comportements accompagnent l'appariement, notamment les touches dorsales, le remuement de la queue, le soulèvement de la queue par la femelle (qui expose les organes génitaux), et le reniflement et la vigilance des mâles, ce qui leur permet de maintenir leur proximité. Dans certains cas, des couples de tatous ont été observés partageant un terrier pendant la saison d'accouplement / de reproduction.(McDonough, 1997; Stangle, 1994)

On pense qu'un mâle maintient cette proximité avec la femelle afin de la revendiquer et de la protéger des autres mâles. Habituellement, seuls les hommes qui ont une paire de domaines vitaux exclusifs. Dans certains cas, l'agression entre hommes et hommes se produit comme un homme protège ses droits sur une femme. Il est probable que le maintien d'une telle proximité permette au mâle de déterminer quand la femelle est réceptive. Les femelles semblent constamment se retirer des mâles, ce qui peut être un effort pour empêcher le mâle de rester trop près avant d'être prêt à s'accoupler. Les sécrétions par les glandes anales peuvent avoir une odeur qui change lorsqu'une femme est prête à ovuler. Certaines études d'observation ont montré qu'au cours d'une saison de reproduction donnée, les tatous à neuf bandes sont polygneux en ce qui concerne l'appariement, cependant, l'appariement peut ne pas conduire à la copulation. C'est un sujet encore à l'étude.(Loughry, et al., 1998; McDonough, 1997)

  • Système d'accouplement
  • polygame

Les femelles ont un gros clitoris externe, tandis que les mâles n'ont pas de scrotum externe et les testicules sont internes. L'appareil reproducteur féminin comprend un utérus simplex et des ovaires et des oviductes appariés. La plupart des femelles ovulent une fois par an, généralement au début de l'été (juin à juillet dans l'hémisphère nord, novembre à décembre dans l'hémisphère sud). L'accouplement a lieu à cette période de l'année, la femelle étant positionnée sur le dos.('Dasypus novemcinctus', 2008; Chapman et Feldhamer, 1982; Stangle, 1994)

Lors de la conception, un seul ovule est fécondé. Le blastocyste reste dans l'utérus pendant environ 14 semaines avant l'implantation. Pendant ce temps, les fluides de la muqueuse utérine maintiennent le blastocyste lubrifié et fournissent des nutriments. La reproduction du tatou à neuf bandes implique une polyembryonie monozygote. Autrement dit, lorsqu'un blastocyste s'implante enfin dans la paroi de l'utérus, il bourgeonne en 4 embryons identiques. Chaque embryon développe sa propre cavité amniotique. Ce processus embryonnaire aboutit presque toujours à la naissance de quatre quadruplés identiques.(Chapman et Feldhamer, 1982)


Habitat du coucou à bec jaune

Les quadruplés naissent souvent au début du printemps, après environ 4 mois de gestation. Une implantation retardée permet à la naissance d'avoir lieu au printemps, lorsque les températures sont beaucoup plus chaudes et que la nourriture est abondante.(Chapman et Feldhamer, 1982; Macdonald, 1984)

Les jeunes naissent dans un état de développement avancé, ressemblant étroitement à leurs homologues adultes mais de plus petite taille. Les yeux s'ouvrent rapidement, mais leur peau coriace ne durcit pas dans son armure caractéristique pendant quelques semaines. Les jeunes des deux sexes peuvent commencer à se reproduire dès l'été suivant leur naissance, mais ils peuvent ne pas atteindre leur pleine maturité sexuelle avant l'âge de 2 ans. Le plein développement et la maturité sont atteints à l'âge de 3 ou 4 ans.(Chapman et Feldhamer, 1982; Macdonald, 1984; Stangle, 1994)

  • Principales caractéristiques reproductives
  • itéropare
  • élevage saisonnier
  • gonochorique / gonochoristique / dioïque (sexes séparés)
  • sexuel
  • vivipare
  • implantation retardée
  • Intervalle de reproduction
    Les tatous à neuf bandes se reproduisent une fois par an.
  • Saison des amours
    La reproduction a lieu au début de l'été (juin à juillet pour l'hémisphère nord, novembre à décembre pour l'hémisphère sud).
  • Nombre de descendants
    4 (haut)
  • Nombre moyen de descendants
    4
  • Nombre moyen de descendants
    4
    Un âge
  • Période moyenne de gestation
    4 mois
  • Période moyenne de gestation
    133 jours
    Un âge
  • Âge moyen de sevrage
    2-3 mois
  • Âge moyen à la maturité sexuelle ou reproductive (femelle)
    1 à 2 ans
  • Âge moyen à la maturité sexuelle ou reproductive (femelle)
    Sexe: femme
    365 jours
    Un âge
  • Âge moyen à la maturité sexuelle ou reproductive (mâle)
    1 à 2 ans
  • Âge moyen à la maturité sexuelle ou reproductive (mâle)
    Sexe masculin
    365 jours
    Un âge

Les jeunes naissent généralement au printemps, mais ne quittent leurs terriers qu'à la fin du printemps ou au début de l'été, après au moins quelques semaines. Quand ils émergent, ils sont prêts à commencer à chercher leur mère. La mère peut donner du lait jusqu'à 2 à 3 mois avant le sevrage. Après le sevrage, les jeunes peuvent rester avec leur mère pendant quelques mois supplémentaires, mais aucune relation significative de soins de longue durée ou de parent-progéniture n'est connue. Un jeune tatou à neuf bandes peut partager un terrier et des zones d'alimentation avec ses frères et sœurs au cours de son premier été et au début de l'automne.('Dasypus novemcinctus', 2008; Loughry et McDonough, 1994; Stangle, 1994)

  • Investissement parental
  • précocial
  • pré-fécondation
    • approvisionnement
    • protéger
      • femme
  • pré-éclosion / naissance
    • approvisionnement
      • femme
    • protéger
      • femme
  • avant le sevrage / l'envol
    • approvisionnement
      • femme
    • protéger
      • femme

Durée de vie / longévité

L'espérance de vie signalée des tatous à neuf bandes va de 7 à 8 ans à plus de 20 ans. Au moins un tatou à neuf bandes en captivité a atteint l'âge de 23 ans. Les juvéniles ont un taux de mortalité plus élevé que les adultes.(McDonough et Loughry, 1997; McDonough, 1997; Peppler et Stone, 1981; Taulman et Robbins, 1996)

Les facteurs influençant la longévité des tatous à neuf bandes comprennent le climat, la prédation et la maladie. Parce que cette espèce n'a pas une quantité significative de poils ou de graisse corporelle, elle ne supporte pas bien les températures froides. Un gros mâle adulte ne peut survivre plus de 10 jours à 0 ° C sans mourir de faim. Plus l'animal est gros, plus il a de chances de survivre à des températures plus froides. D'autres conditions environnementales, telles que la sécheresse, ont également un impact sur la mortalité des tatous à neuf bandes. Dans une région qui a connu une grave sécheresse, la population de tatous à neuf bandes a complètement disparu en raison de la mort ou de la migration (McDonough et Loughry, 1997).(McDonough et Loughry, 2008; Stangle, 1994; Taulman et Robbins, 1996)

La prédation et la mort par les humains, à la fois intentionnelles et accidentelles, sont d'autres causes de mortalité. Un juvénile est plus susceptible d'être tué par un prédateur dans la nature qu'un adulte en raison de son état physique plus faible et de son armure plus douce.(McDonough et Loughry, 1997; McDonough, 1997)

La maladie peut être un contributeur important à la mortalité du tatou à neuf bandes; la lèpre, en particulier, a un impact important. Dans une population de tatous à neuf bandes, 30% des adultes présentaient la bactérie associée à la maladie, tandis que 17% avaient les anticorps, indiquant une exposition antérieure.

  • Durée de vie de la gamme
    Statut: captivité
    23+ (élevé) ans
  • Durée de vie typique
    Statut: sauvage
    7 à 20+ ans

Comportement

Les tatous à neuf bandes sont nocturnes ou crépusculaires mais se nourrissent plus tôt dans la journée pendant les périodes froides ou nuageuses. Ils n'hibernent pas, mais dans la partie nord de leur aire de répartition, les tatous à neuf bandes sont plus actifs pendant les mois d'été. Ils traversent des ruisseaux ou des rivières en nageant ou simplement en marchant sur le fond. Un tatou peut accumuler une importante dette d'oxygène et retenir son souffle jusqu'à 6 minutes. En avalant de l'air, l'animal peut également réguler dans une certaine mesure sa flottabilité. Cependant, les tatous se fatiguent rapidement et ne peuvent pas traverser de vastes étendues d'eau.(Chapman et Feldhamer, 1982; Moeller, 1990; Schmidly et William, 1994; Wilson et Ruff, 1999)

Les tatous à neuf bandes creusent des terriers en ameublissant le sol avec leur nez et leurs membres antérieurs, puis repoussent le sol avec leurs membres postérieurs. Un terrier peut avoir plusieurs entrées, mais il y a une entrée principale que l'animal utilise préférentiellement. Les terriers mesurent entre 1 et 5 m de long et sont situés à quelques cm à 2 m sous terre. Les tatous à neuf bandes peuvent avoir plusieurs terriers, dont un pour la nidification et plusieurs moins profonds utilisés comme pièges à nourriture. Les tatous à neuf bandes utilisent également des crevasses naturelles au-dessus du sol comme sites de nidification. Les animaux transportent du matériel de nidification, comme des brindilles et des feuilles, en agrippant des objets à eux-mêmes avec leurs membres antérieurs et en sautillant bipède. Les matériaux en décomposition peuvent être enlevés après de fortes pluies. Mis à part les couples d'accouplement ou une mère avec une très jeune portée, les tatous à neuf bandes ne partagent généralement pas de terriers. Cependant, des cas d'adultes non apparentés partageant un nid ont été documentés par temps froid, et il est supposé que cela pourrait être un moyen pour ces tatous de se thermoréguler aux limites nord de leur répartition.(Chapman et Feldhamer, 1982; McDonough et Loughry, 2008; Moeller, 1990; Schmidly et William, 1994; Wilson et Ruff, 1999)

Les tatous à neuf bandes sont rarement agressifs les uns envers les autres, bien qu'une mère enceinte ou qui allaite puisse être inhabituellement agressive, même envers sa propre progéniture plus âgée. Pendant la saison des amours, les mâles plus âgés manifestent parfois un comportement agressif envers les mâles plus jeunes. Un comportement agressif, comme donner des coups de pied ou pourchasser, n'entraîne généralement pas de blessures graves. Lorsqu'ils sont agités par une menace perçue, les tatous à neuf bandes gèlent généralement. Ils peuvent également sauter en l'air et sprinter sur de courtes distances. Un tatou à neuf bandes effrayé cherche généralement un terrier et, une fois à l'intérieur, se cambre et attache ses pieds de manière à ce qu'il soit difficile à enlever. Si un terrier n'est pas à proximité, l'animal peut rechercher un sous-bois épineux dense, car il est relativement protégé par son extérieur dur.(Chapman et Feldhamer, 1982; McDonough et Loughry, 2008; Wilson et Ruff, 1999)

Alors que les tatous à neuf bandes se recroquevillent, ils ne sont pas capables de se recroqueviller en une balle parfaite comme les autres espèces, telles que tatous à trois bandes .(Chapman et Feldhamer, 1982)

  • Comportements clés
  • terricole
  • fossorial
  • diurne
  • nocturne
  • crépuscule
  • mobile
  • sédentaire
  • solitaire
  • territorial
  • Taille du territoire de gamme
    0,0063 à 0,21 km ^ 2

Gamme Home

Les estimations de la taille du domaine vital du tatou à neuf bandes vont de 0,63 à 20,1 hectares. Cette variation de taille est attribuable aux conditions physiques des terres environnantes, telles que le type de sol et la disponibilité de l'eau. On pense également que la taille du domaine vital augmente avec l'âge. Les domaines vitaux des femelles et des mâles ont tendance à être de taille similaire, bien que les mâles adultes tolèrent beaucoup moins de chevauchements. Les adultes des deux sexes peuvent partager des domaines vitaux avec des juvéniles et des membres du sexe opposé. Un petit nombre d'individus est transitoire.(Chapman et Feldhamer, 1982; McDonough et Loughry, 2008)

Communication et perception

L'olfaction est le principal mode de perception utilisé par les tatous à neuf bandes. L'olfaction est essentielle lors de la recherche de nourriture. Les tatous à neuf bandes voyagent avec leur nez juste au-dessus du sol et peuvent sentir les invertébrés jusqu'à 20 cm sous la surface. Ils peuvent également se tenir debout en bipède, se soutenant avec leur queue et renifler l'air pour localiser la nourriture. L'odeur peut également être importante pour que les tatous à neuf bandes s'orientent et reconnaissent des endroits familiers, bien qu'il n'y ait aucune preuve qu'ils utilisent des sentiers olfactifs. La dépendance des animaux vis-à-vis du parfum se traduit par un développement correspondant de leur cerveau antérieur.(Chapman et Feldhamer, 1982; Moeller, 1990)

Les tatous à neuf bandes ont également un bon sens de l'ouïe, que les animaux utilisent pour éviter la prédation ou d'autres sources de danger potentiel. Les paires d'accouplement communiquent également avec un son de «mandrin». Les tatous à neuf bandes ont un mauvais sens de la vision, ce qui est inutile sauf à courte distance, et on pense qu'ils ont un mauvais sens du toucher. Dasypodidae les espèces ont moins de papilles gustatives que les autres les mammifères , il est donc probable que les tatous à neuf bandes aient également un mauvais sens du goût.(Chapman et Feldhamer, 1982; Moeller, 1990)

  • Canaux de communication
  • tactile
  • acoustique
  • chimique
  • Autres modes de communication
  • phéromones
  • Canaux de perception
  • visuel
  • tactile
  • acoustique
  • chimique

Habitudes alimentaires

Les tatous à neuf bandes sont des nourrisseurs généralistes et opportunistes. Près de 500 aliments distincts composent leur alimentation et plus de 90% de leur alimentation (en volume) est constituée de matières animales. Adulte et larve coléoptères peut être le plus gros composant, mais les tatous à neuf bandes se nourrissent également de termites , mille-pattes , mille-pattes , fourmis , sauterelles , arachnides ,vers de terre, et plusieurs autres insectes et les invertébrés terrestres. Après avoir attaqué les fourmilières, les tatous à neuf bandes roulent souvent vigoureusement, probablement pour se débarrasser des fourmis. Les tatous à neuf bandes se nourrissent également de petits reptiles et amphibiens , surtout en hiver lorsque ces animaux sont plus lents. Ils prennent parfois bébé les mammifères ou des œufs d'oiseaux. Moins de dix pour cent de leur régime alimentaire est composé de matières végétales, telles que des fruits, des graines et des champignons. De la saleté, des brindilles, de l'écorce d'arbre et d'autres matières non digestibles ont été trouvées dans leur estomac, mais l'ingestion de ces matières est probablement accidentelle. Les tatous à neuf bandes mangent parfois de la charogne, mais l'animal est probablement plus intéressé par les asticots qui peuplent les cadavres que par la viande elle-même. Les tatous à neuf bandes ne mâchent pas de petites proies, mais ils mâchent de gros invertébrés, de la matière animale vertébrée et de la matière végétale. Lorsqu'ils se nourrissent, les tatous à neuf bandes comptent principalement sur leur odorat pour localiser les aliments, et ils visitent souvent des terriers peu profonds à la recherche d'invertébrés piégés.(Chapman et Feldhamer, 1982; Schmidly et William, 1994; Chapman et Feldhamer, 1982; Schmidly et William, 1994)

  • Régime primaire
  • carnivore
    • mange des vertébrés terrestres
    • insectivore
    • mange des arthropodes non-insectes
    • vermivore
    • charognard
  • omnivore
  • mycophage
  • Aliments pour animaux
  • les mammifères
  • amphibiens
  • reptiles
  • des œufs
  • Charogne
  • insectes
  • arthropodes terrestres non-insectes
  • vers terrestres
  • Aliments végétaux
  • graines, céréales et noix
  • fruit
  • D'autres repas
  • champignon

Prédation

Les tatous à neuf bandes ont de nombreux prédateurs naturels, y compris couguars , loups à crinière , coyotes , les ours noirs , loups rouges , jaguars , alligators , bobcats , et rapaces , qui se nourrissent de bébés tatous à neuf bandes. On pense que le déclin de nombreuses populations de prédateurs naturels en Amérique du Nord a contribué à l'expansion rapide de cette espèce dans le nord. En raison de leur carapace plus molle, les juvéniles sont plus sensibles à la prédation que les adultes, et cela se reflète dans leur comportement. Les jeunes tatous à neuf bandes ont tendance à se nourrir plus tôt dans la journée et se méfient davantage de l'approche humaine que les adultes. Les tatous à neuf bandes peuvent sauter directement dans les airs et sprinter sur de courtes distances pour éviter les prédateurs, et fuient souvent vers le couvert de broussailles denses et épineuses ou de terriers à proximité. La conception effilée de leurs queues les rend difficiles à saisir et, une fois à l'intérieur d'un terrier, les tatous à neuf bandes se cambrent le dos et se préparent à un éventuel retrait. Humains sont également des prédateurs des tatous à neuf bandes, intentionnellement et accidentellement. Les tatous à neuf bandes sont chassés dans de nombreuses zones rurales pour leur viande et leur peau, tandis que les accidents de voiture coûtent la vie à des milliers d'individus chaque année.(Moeller, 1990; Weckel, et al., 2006; Wilson et Ruff, 1999; Moeller, 1990; Weckel, et al., 2006; Wilson et Ruff, 1999; Moeller, 1990; Weckel, et al., 2006; Wilson et Ruff, 1999; Moeller, 1990; Weckel, et al., 2006; Wilson et Ruff, 1999)

Rôles de l'écosystème

Tatous sont des charognards et des consommateurs de nombreux types d'invertébrés. Ils ont une température corporelle relativement plus basse que les autres les mammifères et leur carapace en fait de mauvais thermorégulateurs. Ces caractéristiques se traduisent par un système immunitaire médiocre. Ainsi, les tatous à neuf bandes sont l'hôte d'une variété de parasites bactériens et protozoaires, peut-être l'être le plus notableMycobacterium leprae, la bactérie responsable de la lèpre. Les tatous à neuf bandes sont également associés à certaines tiques parasites, telles que Conseiller Anblyomma . Parce qu'ils habitent des environnements humides et sales, les tatous à neuf bandes abritent plusieurs espèces de champignons, dont certaines sont responsables de maladies humaines. On ne sait pas si ces champignons fonctionnent comme commensalistes ou parasites. Par exemple, des tatous à neuf bandes infectés par le champignon,Paracoccidiodies brasiliensis, qui provoque une mycose chez l'homme, semblent en bonne santé. Pourtant, le champignon a été détecté dans les ganglions lymphatiques des animaux, indiquant une maladie.(Bagagli et De Moraes Gimenens Bosco, 2008; Cheadle, et al., 2001; Eulalio, et al., 2001; Moeller, 1990; Szabó, et al., 2007)

Fauvettes à queue en éventail ont été observés après des tatous à neuf bandes alors qu’ils se nourrissent, à la recherche de proies révélées par les activités des tatous. Les terriers abandonnés des tatous à neuf bandes peuvent être occupés par serpents de pin . Cependant, ces terriers peuvent également constituer une menace pour les grands vertébrés terrestres qui y pénètrent accidentellement. Il a été proposé que la charogne de tatou à neuf bandes résultant de la mort de la route devienne une source de nourriture importante pour certaines espèces de des oiseaux . Des tatous à neuf bandes ont été introduits en Floride et on craint qu'ils exercent une pression de prédation sur la Floride endémique en voie de disparition. reptiles . De plus, les tatous à neuf bandes peuvent forcer Gopherus polyphemus , une tortue floridienne en voie de disparition, de leurs terriers et les revendiquer pour elle-même.(Chapman et Feldhamer, 1982; Ealy, et al., 2004; Schaefer et Fagan, 2006)

  • Impact sur l'écosystème
  • crée un habitat
Espèces mutualistes
  • Serpents de pin de Louisiane ( Pituophis ruthveni )
  • fauvettes à queue en éventail ( Euthlypis lachrymosa )
Espèces commensales / parasites
  • tiques ( Conseiller Anblyomma )
  • champignon (Paracoccidiodies brasiliensis)
  • Champignons
  • tiques (Ixodures)

Importance économique pour les humains: positive

Tatous , y compris les tatous à neuf bandes, jouent un rôle important dans la recherche médicale car ils abritent un certain nombre de pathogènes protozoaires, bactériens et fongiques responsables de maladies humaines. Les deux agents pathogènes les plus étudiés sont peut-être le champignonParacoccidiodies brasiliensis, responsable d'une mycose généralisée au Brésil, et la bactérieMycobacterium leprae, qui cause la lèpre. Les tatous à neuf bandes sont d'importants prédateurs d'une variété d'insectes nuisibles communs à l'agriculture. De plus, les tatous à neuf bandes sont chassés pour leur viande et leur peau, qui sont utilisées pour fabriquer divers bibelots.(Chapman et Feldhamer, 1982; Moeller, 1990; Schmidly et William, 1994)

  • Impacts positifs
  • aliments
  • les parties du corps sont une source de matériaux précieux
  • recherche et éducation
  • contrôle la population de ravageurs

Importance économique pour les humains: négative

Bien qu'ils se nourrissent de ravageurs des cultures, les tatous à neuf bandes peuvent être une nuisance pour l'agriculture humaine. Ils se nourrissent de plusieurs cultures, dont les arachides, le maïs et le cantaloup. Leurs terriers constituent une menace pour les animaux d'élevage, qui peuvent y entrer accidentellement. De plus, leurs terriers peuvent affaiblir les accotements et les digues. Ils sont également porteurs et peuvent transmettre des maladies.(Chapman et Feldhamer, 1982; Moeller, 1990)

  • Impacts négatifs
  • blesse les humains
    • porte une maladie humaine
  • ravageur des cultures

État de conservation

En raison de leur taux de reproduction élevé et de leur répartition en expansion, les tatous à neuf bandes ne sont pas considérés comme en danger. En fait, dans la majeure partie de leur répartition, la taille de leur population augmente.('Salmo salar, 2008)

Contributeurs

George Hammond (éditeur), Animal Agents Staff, Gail McCormick (éditeur), Animal Agents Staff.

Kahli McDonald (auteur), University of Michigan-Ann Arbor, Julie Larson (auteur), University of Michigan-Ann Arbor, Phil Myers (rédacteur, instructeur), University of Michigan-Ann Arbor, Tanya Dewey (rédacteur), University of Michigan -Ann Arbor.

Animaux Populaires

En savoir plus sur Nyctimene rabori (chauve-souris philippine à nez tubulaire) sur Animal Agents

En savoir plus sur Teredo navalis sur les agents animaux

En savoir plus sur Rhyacotritonidae (Salamandres torrentielles) sur les agents animaux

En savoir plus sur Bos frontalis (gaur) sur les agents animaux

En savoir plus sur Caenolestes fuliginosus (opossum soyeux de musaraigne) sur les agents animaux

En savoir plus sur Kerivoula picta (chauve-souris peinte) sur les agents des animaux