Chrysocephalus sericult

Par Aqua Nara Dakota

Répartition géographique

Les oiseaux-tiges régents se trouvent dans les forêts tropicales de la côte est de l'Australie, à l'est de la Great Dividing Range, dans le sud-est du Queensland et le nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud. Ils restent pour la plupart dans la même zone toute l'année, mais en hiver, ils peuvent se déplacer des altitudes plus élevées vers les zones côtières. Leur portée totale couvre une superficie d'environ 20 000 à 50 000 kilomètres carrés.('Birds in Backyards', 2006; BirdLife International, 2008; Lenz, 1994; Zwiers, et al., 2008)

  • Régions biogéographiques
  • australien
    • originaire de

Habitat

Les oiseaux arbustifs régents préfèrent les arbres denses et les ravines. Les bowers sont souvent construits dans des fourrés de lianes denses, avec seulement quelques-uns construits sur un sol forestier ouvert.('Birds in Backyards', 2006; Lenz, 1994)

  • Régions d'habitat
  • tempéré
  • tropical
  • terrestre
  • Biomes terrestres
  • forêt tropicale
  • Altitude de la portée
    0 à 900 m
    0,00 à 2952,76 pi

Description physique

Bowerbirds ( Prunellidae ) sont passereau des oiseaux chanteurs qui ont plusieurs traits exceptionnels. La plupart des oiseaux chanteurs ont de 9 à 10 plumes secondaires, les oiseaux-broussailles en ont plus, allant de 11 à 14. Ils ont également des os lacrymaux plus gros, un trait partagé par les oiseaux lyre ( Menuridae ). Leurs jambes et leurs pieds sont courts, forts et couverts d'écailles. Les oiseaux arbustes régents ont un bec particulièrement long et mince par rapport aux autres espèces d'oiseaux bruns.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003)

Les bowerbirds régents présentent un dimorphisme sexuel. Les mâles sont pour la plupart d'un noir brillant avec des taches d'or brillant sur leurs couronnes, le dos de leur cou et les extrémités distales de leurs ailes. Ils ont le bec et les yeux jaunes. Les femelles sont marbrées de brun avec un motif festonné de brun foncé et brun clair. Les yeux et le bec sont bruns, avec un peu de jaune dans les yeux, chez les femelles. Les mâles immatures partagent les caractéristiques des deux sexes, avec leurs parties inférieures semblables aux femelles en coloration et leurs têtes, cou et ailes plus foncés et plus semblables aux mâles. Les mâles ont les yeux brunâtres, qui deviennent jaunes au cours de leur deuxième année. Il faut généralement entre deux et cinq ans à un mâle pour atteindre un plumage mature.('Birds in Backyards', 2006)

  • Autres caractéristiques physiques
  • endothermique
  • homoïothermique
  • symétrie bilatérale
  • Dimorphisme sexuel
  • les sexes ont des couleurs ou des motifs différents
  • mâle plus coloré
  • Masse moyenne
    100g
    3,52 onces
  • Longueur de gamme
    25 à 30 cm
    9,84 à 11,81 po
  • Longueur moyenne
    28 cm
    11.02 dans

la reproduction

Les bowerbirds régents s'accouplent de façon saisonnière. Pendant la saison de reproduction, les mâles construisent des berceaux de type avenue: des couloirs sans toit faits de bâtons et de décorations. Les bowers sont généralement construits par des mâles matures, bien que parfois des mâles immatures les construisent également. La construction d'un tonneau ne prend que quelques heures, ce qui est beaucoup moins de temps que les jours ou les semaines requis par d'autres espèces d'oiseaux. Chaque mâle a généralement un tonneau à la fois, bien que certains en aient deux. La couleur est très importante pour les bowerbirds, et même des objets non naturels comme le plastique seront utilisés s'ils sont de la bonne couleur. Généralement, seul le constructeur du bower l'entretient, bien que le comportement d'entretien ait été montré par les hommes en visite.(Lenz, 1994)

Les propriétaires de tonneaux adultes passent en moyenne 3% de la journée à travailler sur leurs tonneaux, généralement à les construire ou à les entretenir. Seulement environ 1% de leurs heures de jour sont consacrées à vocaliser, qu'ils courtisent une femme ou se montrent à un homme. Les propriétaires de tonneaux immatures ont passé beaucoup plus de temps dans chaque activité, jusqu'à 4 fois plus d'efforts. Cependant, les bowerbirds régents passent beaucoup moins de temps sur les tonneaux que les autres espèces d'oiseaux bower. Ce manque de temps à la tonnelle s'explique par leur habitude de commencer la parade nuptiale dans la canopée. Les propriétaires de bower attaquent souvent d'autres bowers à proximité afin de les endommager ou de voler des décorations. Les décorations préférées incluent les fruits, les coquilles d'escargot et le plastique bleu, qui sont tous vulnérables au vol. Les feuilles vertes sont souvent présentes mais pas autant volées que d'autres objets. Morrell et Kokko (2004) ont étudié le comportement des raids chez six espèces d'oiseaux-broussailles. Sur les six, ils ont trouvé que les oiseaux-bower régents faisaient le plus de raids à 0,264 raids par jour. Les pillards provoquent également la destruction du bower. De légers dommages sont souvent réparés, mais si le bower est gravement endommagé, le propriétaire déménagera et en construira un nouveau. Souvent, avant de déménager, le propriétaire détruira complètement le bower. Un seul tonneau dans une étude de Lenz (1994) a été reconstruit après avoir été gravement endommagé, et il appartenait à un mâle immature. En raison de toutes ces destructions, les bowers ne durent pas longtemps. Dans l'étude de Lenz, les bowers n'ont duré que dix jours avant leur abandon ou leur destruction.(Lenz, 1994; Morrell et Kokko, 2004)


le crabe araignée japonais

La cour est initiée dans la canopée. La partie arboricole de la parade nuptiale ressemble à l'affichage de la tonnelle, mais elle est plus simple. Après la parade nuptiale, la femelle est escortée à la tonnelle, où le mâle continue de s'afficher. Parfois, la femelle arrive seule à la tonnelle, mais les femmes qui sont arrivées seules ne s'accouplent pas avec le propriétaire du tonneau (Lenz, 1994). L'exposition masculine comprend lui montrer la nuque, agiter ses ailes et lui offrir des décorations de son tonneau. Si la femelle est intéressée, elle s'assoit dans l'avenue ou à son entrée et regarde le mâle exhiber pendant plus de 20 minutes avant de permettre la copulation. Les femelles désintéressées quittent le bower. Un temps d'affichage de plus de vingt minutes (en moyenne 24,5 minutes) est beaucoup plus long que les temps d'affichage d'autres espèces d'oiseaux-broussailles, ce qui suggère que l'affichage du mâle est plus important dans la parade nuptiale et peut expliquer pourquoi leurs tonnelles sont moins complexes et moins bien entretenues que chez d'autres espèces. . Les femelles visitent souvent plus d'un tonneau, mais on ne sait pas si cela se traduit par de multiples copulations.(Lenz, 1994)

  • Système d'accouplement
  • polygame

Les femelles construisent des nids peu profonds de brindilles et de feuilles. Ils choisissent des emplacements dans le feuillage, souvent sur des plaques de gui ou dans un petit creux d'un arbre. Les œufs sont elliptiques et recouverts de lignes ondulées. Si deux œufs sont pondus, ils sont pondus à 2 jours d'intervalle. L'éclosion a lieu après environ 25 jours et les jeunes sont prêts à quitter le nid 22 jours plus tard. La croissance des oisillons n'a pas été bien étudiée chez les oiseaux arbustifs régents.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003; 'Birds in Backyards', 2006)

  • Principales caractéristiques reproductives
  • itéropare
  • élevage saisonnier
  • gonochorique / gonochoristique / dioïque (sexes séparés)
  • sexuel
  • ovipare
  • Intervalle de reproduction
    Les bowerbirds régents se reproduisent une fois par an.
  • Saison des amours
    Les colibris régents se reproduisent de septembre à mars.
  • Gamme d'oeufs par saison
    1 à 2
  • Temps moyen d'éclosion
    25 jours
  • Temps moyen vers l'indépendance
    22 jours

Les femelles couvent les œufs et élèvent les jeunes sans l'aide des mâles.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003; 'Birds in Backyards', 2006)

  • Investissement parental
  • altricial
  • pré-fécondation
    • approvisionnement
    • protéger
      • femme
  • pré-éclosion / naissance
    • approvisionnement
      • femme
    • protéger
      • femme
  • avant le sevrage / l'envol
    • approvisionnement
      • femme
    • protéger
      • femme

Durée de vie / longévité

Bowerbirds ont une durée de vie moyenne élevée par rapport aux autres familles d'oiseaux, vivant de 20 à 30 ans. Aucune information spécifique sur la durée de vie des oiseaux-tiges régents n'a été trouvée.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003)

Comportement

Les oiseaux arbustifs régents sont actifs pendant la journée et sont solitaires pendant la saison de reproduction. Les femelles et les mâles immatures peuvent former des groupes en hiver.('Birds in Backyards', 2006; Lenz, 1994)

  • Comportements clés
  • mouches
  • diurne
  • mobile
  • sédentaire
  • solitaire
  • territorial

Gamme Home

Il n'y avait aucune information sur la taille des domaines vitaux chez les oiseaux arbustifs régents.

Communication et perception

Les bowerbirds régents communiquent par des affichages visuels et des vocalisations. La couleur est très importante, comme on le voit dans leurs décorations de tonneaux.(Lenz, 1994)

  • Canaux de communication
  • visuel
  • acoustique
  • Canaux de perception
  • visuel
  • tactile
  • acoustique
  • chimique

Habitudes alimentaires

Les bowerbirds régents sont principalement frugivores. Ils se nourrissent principalement dans la canopée et les parties supérieures du feuillage. Ils prennent également des insectes de manière opportuniste.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003; 'Birds in Backyards', 2006)


méduse d'ortie de l'Atlantique

Fait intéressant, la volonté d'une femme de chercher des fruits d'une certaine couleur semble être exploitée par les mâles décorant leurs tonnelles. Dans une étude de Madden et Tanner (2003), des raisins de différentes couleurs ont été utilisés pour déterminer les préférences. La préférence des hommes pour les décorations bleues était en corrélation avec la préférence des femmes pour les raisins bleus. Cette corrélation semble être commune parmi les espèces d'oiseaux-broussailles, différentes espèces favorisant différentes couleurs. Les fruits utilisés comme décorations ne sont pas mangés par le mâle, mais parfois la femelle les emporte ou les mange. Les quantités et les couleurs des fruits présents aident à déterminer le succès de l'accouplement d'un mâle.(Madden et Tanner, 2003)

  • Régime primaire
  • herbivore
    • frugivore
  • Aliments pour animaux
  • insectes
  • Aliments végétaux
  • fruit

Prédation

Il n'y a pas de rapports de prédation sur les oiseaux arbustifs régents. Les nids et les oisillons peuvent être capturés par les serpents et les oisillons et les adultes peuvent être capturés par les oiseaux de proie.

Rôles de l'écosystème

Beadell et ses collègues (2004) ont étudié la prévalence du paludisme (Plasmodium) et les parasites sanguins (Hémoprotée) dans une gamme de familles d'oiseaux trouvées en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Bien qu'ils n'aient pas étudié spécifiquement les bowerbirds régents, ils notent que les deux parasites sont communs dans les espèces de la famille.Ptilonorhynichidae.(Beadell, et al., 2004)

Les oiseaux arbustifs régents dispersent les graines par leur consommation de fruits.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003)

  • Impact sur l'écosystème
  • disperse les graines

Importance économique pour les humains: positive

Les oiseaux arbustifs régents sont des membres importants des écosystèmes indigènes. Ils visitent parfois des aires de pique-nique, offrant des divertissements aux ornithologues amateurs. Les Bowerbirds en général sont importants dans les études du comportement d'accouplement.('Birds in Backyards', 2006)

  • Impacts positifs
  • recherche et éducation

Importance économique pour les humains: négative

Les oiseaux arbustifs régents prennent des décorations dans une myriade d'endroits, volant parfois des objets intéressants dans des zones d'habitation humaine. Ils ont été connus pour prendre des objets de middens humains, déroutant les archéologues.('Bowerbirds (Ptilonorhynchidae)', 2003)

État de conservation

Dans leur aire de répartition, les oiseaux-broussailles régents ont des populations relativement élevées et sont couramment observés. Bien que les tendances démographiques n'aient pas été mesurées avec précision, on pense qu'elles ne diminuent pas. La Liste rouge de l'UICN les classe dans la catégorie Préoccupation mineure.(BirdLife International, 2008)

Autres commentaires

Il est prouvé queChrysocephalus sericultest la plus basale des trois Sérieux espèce trouvée en Nouvelle-Guinée. Néo-guinéen Sérieux a quitté l'Australie entre 3,7 et 4,3 MYA. Après leur arrivée, leurs populations ont été séparées par des montagnes, ce qui donne 3 espèces:Saint ardent, S. aureus , et S. bakeri .(Zwiers, et al., 2008)

Contributeurs

Tanya Dewey (rédactrice en chef), Animal Agents.

Aqua Nara Dakota (auteur), Projets spéciaux.


Afrique de chat à pattes noires

Animaux Populaires

En savoir plus sur Rissa tridactyla (kittiwake à pattes noires) sur les agents des animaux

En savoir plus sur Ochotona pusilla (pika des steppes) sur les agents animaux

En savoir plus sur les Eleotridae (dormeurs) sur les agents animaux

En savoir plus sur Sepia latimanus sur les agents animaux

En savoir plus sur Rhynchocyon cirnei (musaraigne éléphant à carreaux) sur les agents des animaux

En savoir plus sur Cavia aperea (cobaye brésilien) sur les agents animaux